Alexia Perret, Sex'Aequo

En quelques lignes, Sex'Aequo c'est...


Sex'Aequo développe au sein des établissements du médico-social des programmes d'éducation à la vie affective et sexuelle, en prenant 3 entrées différentes :

  • directement auprès des personnes accueillies, par le biais d'ateliers ou d'entretiens individuels, sur différentes thématiques permettant d'aborder autant les émotions et l'estime de soi que l'aspect physiologique,

  • auprès des professionnel.les dans le but de déconstruire leurs préjugés sur le handicap et la sexualité,

  • en formant et en suivant des équipes de référent.es vie affective et sexualité sur chaque établissement accompagné.


Alexia Perret, fondatrice de Sex'Aequo

Qu’apportez-vous à la sexualité ?


Jusqu'à présent, la sexualité des personnes en situation de handicap est restée très tabou, et souvent abordée par le biais des interdits...


Sex'Aequo s'appuie sur l'autodétermination des personnes et leur permet d'accéder à une citoyenneté sexuelle (développée au Canada depuis des années).


Elle est également innovante car elle inclut toutes les personnes concernées et permet une horizontalité dans les échanges personnes accueillies / professionnel.les, dans un réel souci d'empowerment.


Pourquoi avez- vous choisi d’entreprendre dans le domaine de la SexTech ?


Durant une vingtaine d'années, j’ai travaillé auprès de personnes en situation de handicap. Etonnée du nombre de fois où la sexualité s'invitait dans mon quotidien professionnel, j’ai choisi de me former et de m'informer sur ces questions, particulièrement en collectivité.


Si je mets l’accent sur le public en situation de handicap, il y a eu bien d’autres situations, concernant tout un chacun, au cours desquelles la sexualité questionnait, comme Lola que son mari trompait régulièrement parce qu’elle n’aimait pas faire l’amour… En fait, elle avait quelques souvenirs vagues de premiers jeux sexuels avec ses cousins et était persuadée d’être anormale, quel soulagement pour elle d’en parler et de découvrir qu'elle n'était pas anormale, et plus isolée. Ou comme tous ces adolescents, qui sont arrivés plein de gêne et de questions à ne surtout pas poser en atelier, et qui sont repartis soulagés, car ils n’étaient ni isolés, ni anormaux…


C'est surtout sur cette idée du non isolé, et du non anormal, que Sex'Aequo accompagne les personnes dans leurs questionnements autour de la sexualité, de l'amour et de la vie à plusieurs.


Pourquoi selon vous est-ce important que ce secteur se développe en France ?


Pour permettre à chacun.e de vivre la sexualité de son choix, et lever les tabous très puissants sur ce sujet très plaisant.


3 mots pour définir la SexTech ?


#inclusion #empowerment #plaisir