Célia Gosse, Fyne.

En quelques lignes, Fyne. c'est...

Fyne. est une marque de bien-être sexuel qui milite pour une culture du plaisir sans tabou.

Notre volonté est d'offrir à toutes et à tous un accès plus facile et abordable aux produits et conseils de bien-être sexuel et en honorant toutes les expériences. Fyne. se positionne en réel compagnon d'aventure dans la découverte de soi et de son plaisir.

Jalil Hajjaj et Célia Gosse, Fondateur.trice de fyne.
Jalil Hajjaj et Célia Gosse, Fondateur.trice de fyne.

Qu’apportez-vous à la sexualité ?


Fyne. a été construite sur deux constats : le manque d'attention donné à l'aspect bien-être de la sexualité, et le manque d'éducation sur la sexualité dans son ensemble.


C'est pourquoi chez fyne. l'accompagnement et l'information primeront toujours. L'idée n'est pas de simplement mettre à disposition des produits, mais surtout de fournir tous les outils nécessaires pour en tirer le maximum de plaisir, de bonheur.

Nous pensons que c'est en se connaissant mieux soi-même que l'on fera naître une sexualité bienveillante, positive et consciencieuse.

Pourquoi avez- vous choisi d’entreprendre dans le domaine de la SexTech ?


Etant un couple, nous avons pu constater tout le bien que peut procurer le bien-être sexuel, pour le couple mais surtout d'un point de vue personnel. Nous sommes convaincus que c'est par là que commencent la confiance en soi, l'assurance et nombre d'autres émotions positives qui sont trop peu répandues aujourd'hui. Et puis entreprendre dans un domaine qui permet aux personnes de se sentir bien/mieux au quotidien, c'est agréable !


Pourquoi selon vous est-ce important que ce secteur se développe en France ?


Le bien-être sexuel est lié à la santé, c'est donc d'intérêt général que de le développer à un niveau national.

Nous avons en France tant d'individus, de talents, de femmes et d'hommes désireux de faire avancer les choses et de développer le bien-être qu'il serait insensé de ne pas en profiter !

3 mots pour définir la SexTech ? #itsfyne #prometteur #necessaire