Sarah Lecoffre, Speach Bot

En une ligne Speach Bot c'est..

Un Chatbot d’éducation à la sexualité pour les collèges et lycées.

Ilaria Fazio, Co-fondatrice de Ma Joie
Sarah Lecoffre, Speach Bot

En quoi votre service est-il innovant ?

Aujourd’hui, l’éducation à la sexualité se fait presque exclusivement en milieu scolaire par des intervenants d’associations dans les classes alors que 9 élèves sur 10 ont un smartphone. Cette génération passent des heures sur les réseaux sociaux et les messageries instantanées à consommer du contenu. J’ai repris ces codes pour développer une solution plus pérenne, adaptée à l’échelle de la France et à la nouvelle génération.


Quelle est cette solution ?

J’ai créé une webapp conversationnelle - le chatbot Speach - qui dis(cul)te avec les élèves de sujets divers liés à la sexualité. Ils posent des questions de manière anonymes et on répond en créant des stories qui profitent à tous les élèves inscrits sur la plateforme. Avec cette méthode on décharge le temps scolaire, on informe juste les professeurs si leurs élèves ont bien créé leur compte, lancé les conversations, on leur fournit des guides pour pouvoir compléter en classe si un besoin est détecté.


Pourquoi avez- vous choisi d’entreprendre dans le domaine de la SexTech ?

En France, l’éducation à la sexualité est obligatoire à l’école, au collège et au lycée chaque année depuis la loi Aubry de 2001. Pourtant, vous ne trouverez aucune personne passée dans le milieu scolaire entre 2001 et aujourd’hui pour vous dire « oui oui ! J’ai eu des séances tous les ans », même vous aurez plutôt des réponses surprises « ah bon ? On devrait en avoir ? Trop bien mais non, à part une explication une fois sur les préservatif en 4e je n’ai jamais rien eu de tel ».

Les tubes porno mainstream génèrent des recettes monstres avec tous ces ados et jeunes en recherche de mode d’emploi mais ce n’est pas de l’éducation, ce n’est pas safe.

Et ça se ressent dans notre société : les IST ont augmentées chez les 13-25 ans, il y a plus de 100 000 IVG par an de jeunes filles principalement à cause d’oubli de pilule ou absence de contraception, les LGBTphobies atteignent des records de plaintes, des dizaines de femmes meurent sous la violence de leur conjoint ou ex, les #metoo touchent toutes les sphères intellectuelles et les inégalités hommeq-femmes ne se résorbent pas.


Pourquoi selon vous est-ce important que ce secteur se développe en France ?

La sexualité ça devrait être « peace », « cool », « fun », pas inquiétante, subie, violente ou excluante. 86% des femmes sont victimes au court de leur vie d’une agression sexuelle ou d’un viol, 10% des enfants sont victimes d'incestes.


S’il faut un argument économique : la fondations des femmes a commandé une étude qui estime que 118 Milliards d'€ sont perdus chaque année de fait de ces inégalités et violences hommes-femmes.

Je suis convaincue que l’éducation à la sexualité est la seule chose qui peut considérablement changer nos rapports, nos vies en profondeur : avec notre corps, avec les autres, en étant moins jugeant et plus respectueux. La SexTech va permettre de faire émerger des solutions.


3 mots pour définir la SexTech ?

#nécessaire #engagée #positive